Le projet-roman

AQEUS (Association québécoise pour l'enseignement en univers social),

revue Enjeux de l'univers social, volume 10, no 1, printemps 2014, pp.34-38

CPIQ (Conseil pédagogique interdisciplinaire du Québec),

revue Apprendre et enseigner aujourd'hui, volume 3 no 2, printemps 2014, pp.11-19

disponible en ligne au: http://fr.calameo.com/read/001898804fd79b7fd42fb

 

Utilisation du roman historique en classe d’histoire.

Un projet de Patrick Caron et Jacques Trudel

L’école secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry est une école de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPI).  Elle est composée de 2200 élèves, ce qui en fait la plus grosse école secondaire de la CSPI.  Les enseignants d’histoire nationale et tous les élèves du cycle participent à ce projet, ce qui représente environ 825 élèves.

Pour la quatrième année consécutive, ces enseignants utilisent le roman afin de susciter la motivation des élèves en classe d’histoire.   Grâce à ce projet, débuté en 2008-2009 avec un premier roman, nos élèves auront ainsi lu cinq romans dans le seul cours d’histoire. Nous comptons augmenter ce nombre à 8 au cours des prochaines années.

En ce moment, nous introduisons trois autres projets en lien avec la lecture. Le premier touche l’appui (différenciation pédagogique), le second le langue-études  de 4e (multidisciplinarité : français-art dramatique-histoire) et le dernier, le langue-études  de 3e (multidisciplinarité : français-art-histoire). Dans le cadre des deux derniers projets, les élèves auront un livre supplémentaire à lire.

Afin de bien choisir les romans utilisés, les enseignants se sont fixé des critères très précis.  Ils ont assisté à un colloque sur la littérature jeunesse afin de mieux s’orienter.  Puis, ils ont lu une trentaine de romans et ont fixé leur choix sur quatre d’entre eux.  Il fallait considérer le fait que plusieurs élèves de cette école sont passés par la classe d’accueil du secondaire.  Il faut aussi mentionner que cette école est située en milieu défavorisé et reçoit une cote de 8 pour sa défavorisation.

Les objectifs de ce projet sont :

1-      Développer le goût de l’histoire à travers la lecture de romans à saveur historique;

2-      Amener l’élève à lire davantage;

3-      Augmenter l’implication de l’élève dans ses apprentissages;

4-      Utiliser un médium pédagogique autre que le matériel traditionnel dans le cours d’histoire.

Les trois compétences en histoire sont travaillées à travers les différentes réalités sociales abordées. De plus, dans la démarche de la convention de gestion, les enseignants d’histoire ont souligné l’importance du but 2 de la ministre et que cela aiderait les élèves à devenir plus compétents en lecture et en écriture.

Nos élèves, issus de la culture de l’image, peuvent bénéficier d’un support médiatique visuel. Ainsi, afin de rendre ces apprentissages plus concrets, les enseignants ont reproduit le même voyage que celui décrit dans Terreur sur la Windigo à l’automne 2009.  Ils ont rencontré des ainés qui leur ont parlé des villages visités et des différentes gares où débarquaient les voyageurs au début du XXe siècle.  Ces enseignants feront une autre expédition en mars 2012, cette fois-ci à Kuujjuaq, afin de préparer un autre reportage. Ce dernier se rapporte aux événements tirés du roman Tempête sur la Caniapiscau.

Retombées du projet de lecture

-Les lectures permettent aux élèves issus de communautés ethniques d’avoir des repères concrets sur le passé québécois.

-Les élèves sont très intéressés par les livres proposés et la façon de les faire vivre en classe.  Pendant la période de lecture, le silence règne en classe.  Certains élèves viennent pendant la période de récupération à la seule fin de poursuivre leur lecture qu’ils ont dû interrompre car le cours était terminé.   On estime que 80% des élèves lisent vraiment et suivent bien le déroulement des romans.

-Plusieurs élèves ont témoigné de leur enthousiasme suite aux lectures et des apprentissages qu’ils ont accomplis.

Il est difficile de quantifier l’impact réel à court terme sur les élèves. Cependant, les études démontrent, et nous le croyons fermement, qu’à long terme, la lecture est l’élément clé de la réussite. Nous avons donc décidé d’investir, à même notre programme, du temps pour leur donner toutes les chances de succès.

 

Ce travail connaît de belles retombées :

 

Concours  J’ai la tête à lire (plan d’action sur la lecture à l’école

1re prix 2010-2011, établissements d’enseignement secondaire

(reconnaissance régionale)

 

Prix 2010-2011 de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois

(reconnaissance nationale)

 

Invitation au Salon du Livre de Montréal 2011 par le Ministère de l’Éducation                                                  des Loisirs et du Sport

 

Support financier de la Grande Bibliothèque du Québec

Liste des romans utilisés.

 

Terreur sur la Windigo

Introduit en 2008-2009

Exploitation :     1re année, 2e cycle

Réalité sociale : modernisation de la société québécoise

Thématiques abordées : industrie du bois, crise économique, régionalisme

 

Tempête sur la Caniapiscau

Introduit en 2009-2010

Exploitation :     1re année, 2e cycle

Réalité sociale : premiers occupants

Thématiques abordées : Inuits, relations Nord-Sud, culture, environnement

 

Jeanne, fille du Roy

Introduit en 2010-2011

Exploitation :     1re année, 2e cycle

Réalité sociale : émergence d’une société en Nouvelle-France

Thématiques abordées : programmes de colonisation, structuration de la                                                         colonie, rôle de l’État, de l’Église et des compagnies

 

21 jours en octobre

Introduit en 2010-2011

Exploitation :     2e année, 2e cycle

Réalité sociale : sert à faire le pont entre Pouvoir et pouvoirs et Culture et                                                       mouvement de pensée

Thématiques abordées : industrie du bois, crise économique, régionalisme

 

Un roman au choix à partir d’une sélection de romans sur le Québec, couvrant la période de                                  1500 à aujourd’hui

Introduit en 2011-2012

Exploitation :     1re et 2e années, 2e cycle

Réalité sociale : l’ensemble des réalités du programme